ESTIMER SA VALEUR

POURQUOI SOUFFRIR DU JUGEMENT DES AUTRES ?
VOTRE VALEUR VAUT BIEN PLUS QUE VOUS NE L'IMAGINEZ

Le chariot - oeuvre de Jérome Bosch


 

Dans son entreprise, une jeune femme obtient une promotion de la part de sa direction. Aussitôt les commentaires vont bon train. Elle a eu le poste parce qu'elle est mignonne. Elle a dû taper dans l'oeil de la hiérarchie. Avec le peu d'expérience qu'elle a, elle ne mérite pas vraiment ce poste, etc.

  
Quelques jours plus tard, elle rend visite à son père. Elle lui parle de sa promotion mais également de son stress face aux  moqueries et aux attaques sournoises de ses collègues. Elle se sent triste et vulnérable.
  
Le père comprend très vite que, malgré toute sa persuasion, ses arguments rassurants n'y changeront rien. Il décide d'aider sa fille en lui donnant une petite leçon de vie.


Il lui demande de lui rendre un petit service. Elle se rendra dès le lendemain matin au marché pour vendre une petite théière en faïence qu'il a récemment achetée sur une brocante. Il voudrait s'en débarrasser. Compte tenu du prix qu'il l'a payée, il voudrait en retirer une cinquantaine d'euros.
Le lendemain, la jeune fille passe sa matinée à essayer de vendre la théière, sans succès.

 

Le père a été antiquaire dans le temps. Il suggère à sa fille de descendre jusqu'au Sablon, où elle ira rencontrer quelques uns de ses anciens confrères.

 

 

Mais cette fois, elle ne devra pas chercher à vendre la théière, elle devra simplement s'enquérir du prix qu'ils seraient prêts à mettre pour l'acheter.
Le premier antiquaire lui propose quatre cent euros, un autre cinq cent. L'un d'entre eux fait même monter les enchères jusqu'à huit cent.
La jeune fille n'en revient pas. Elle téléphone à son père et lui exprime sa surprise. En souriant, ce dernier lui demande : à ton avis, pourquoi n'es-tu pas arrivée à vendre la théière cinquante euros la première fois ?


Elle réfléchit et dit : sans doute parce que je ne me suis pas adressée à la bonne clientèle. Ces gens ne connaissaient pas la valeur de l'objet. Par contre, bien sûr, les antiquaires s'en sont tout de suite aperçus. Ils ont estimé qu'elle datait du XVII° !

 

Formidable, dit le père, et maintenant fais le parallèle avec tes collègues. Pourquoi leur octroies-tu le droit de juger ta propre valeur ? Sont-ils des experts ?

"Non"

Tu vois, ne te laisse jamais abuser par les jugements de ceux qui ne sont pas des experts. N'écoute que les professionnels ou ne consulte que des spécialistes. Et tu constateras que tu vaux bien plus que tu ne l'imagines.

 

Texte réécrit à partir de «  Au coeur du bien être »