L'INTUITION ET LE TAROT

 

 

Notre intuition nous adresse des signaux. Pour nous orienter, nous protéger, nous aider à effectuer des choix et à réaliser nos rêves. Comment décoder ces messages ? Comment percevoir les nuances entre le mental et l'intuition ?

 

 

Le cerveau est divisé entre deux hémisphères : le gauche et le droit. L'un gère les informations pratiques, l'autre gère la sphère créative, sensitive.

 

 

 

La société occidentale encourage surtout le cerveau analytique. Depuis l'enfance, on apprend à développer la réflexion et la logique, à se fier à ce qui est tangible. Il est vrai qu'un « scepticisme sain » permet d'éviter nombre d'élucubrations.

 

Cette vision scientifique qui exige des preuves rassure notre côté rationnel.

 

Et notre cerveau intuitif ?

 

Lorsque nous étions enfants, nous observions le monde autour de nous, et nous laissions le monde nous traverser.

 

Nous possédions une vérité innée, nous décodions les messages non-verbaux de notre entourage.

 

Souvenez-vous.

 

 

 

QUAND VOUS ÉTIEZ ENFANT !

 

Enfant, vous sentiez qui vous aimait sincèrement et qui trichait avec vous.

 

Vous deviniez dans quel état d'esprit se trouvait votre père ou votre mère, parfois même avant qu'ils entrent dans la pièce.

 

Vous détectiez le moindre changement dans l'atmosphère.

 

Vous communiquiez avec les animaux, vous étiez en symbiose avec les arbres, les ruisseaux, les fleurs.

 

 

Vous établissiez des liens affectifs avec vos jouets, poupées, nounours ; certains parmi vous voyaient les fées, les lutins, les anges, un être disparu avec qui vous conversiez.

C'était naturel pour vous.

 

Puis on vous a appris à vous fier à ce que disaient les adultes autour de vous.

 

Il a fallu obéir à des règles, apprendre à l'école, suivre un code de conduite et découvrir le monde avec les yeux des adultes.

 

Leurs peurs sont devenues nos peurs, leurs croyances nos croyances.

 

Pour être intégrés dans la société, pour être heureux et pour réussir, nous avons à notre disposition, des exemples de bonheur et de réussite.

 

« Y a qu'à ».

 

Y a qu'à ouvrir un compte en banque, chercher un emploi, se marier, avoir des enfants, etc.

 

Pas aussi simple que cela en a l'air !

 

Pour atteindre un objectif, résoudre une difficulté, gérer une déception, nous avons besoin d'autres ressources.

 

 

Comment renouer le contact avec ce " sixième sens "
qui nous habitait à la naissance et dans l'enfance ?

 

 

Martine Eleonor 

Oui. Pour retrouver notre confiance dans la vie, nous avons intérêt à recréer une relation avec nous-mêmes.

 

Comment ?

 

Il existe plusieurs chemins pour apprendre à s'écouter et résister aux pressions extérieures, pour se retrouver si l'on s'est perdu dans le regard des autres.

Un des moyens pour se recentrer sur ses besoins à soi, s'accorder à ce qui se passe en soi est la méditation.

 

La méditation permet de lâcher le mental, d'avoir accès à l'inconscient et de se connecter avec notre source innée de sagesse. On a constaté que les personnes qui méditent sont plus sereines et équilibrées.

 

Méditer

 

C'est simplement observer ce qui se passe, accueillir, sans chercher à intervenir.

 

C'est orienter son attention vers une source : le paysage, la respiration, le corps, les émotions.

 

Certaines cultures ont opté pour une philosophie plus contemplative, comme les Indiens.

 

 

 

 

Le karma, ou la roue des incarnations donne un sens à la vie.

 

Pour les amérindiens, l'énergie de la vie existe dans chaque élément de la nature.

 

Ils honorent leurs ancêtres et respectent leur environnement comme les membres de la grande famille universelle.

 

Lorsqu'un amérindien a besoin de se recentrer, il part en quête de vision ; il part, seul, pour établir le contact avec les forces de la nature et leur demander conseil.

 

Certaines tribus en Afrique, en Asie, en Sibérie, mais aussi en Amérique du Nord ont recours au chamane, qui sert d'intermédiaire entre les hommes et les forces de la nature.

 

Partout, on cherche dans les oracles le sens de ce qui nous arrive, une réponse à nos questions. Les coquillages, le marc de café, les feuilles de thé, les taches d'encre.

 

Plus près de chez nous, dans nos sociétés, on utilise un support symbolique, comme la roue astrologique, le Tarot, les runes (utilisées anciennement par les druides) ou un support énergétique, comme le pendule ou les baguettes de sourcier.

 

Le message de l'intuition, ou intelligence subtile, n'est pas toujours facile à identifier, parmi tous les messages qu'on reçoit : nos pensées, nos émotions, nos peurs, nos croyances, nos rêves, et ce que les autres nous disent !

 

 

 

 

Pourtant, ne sommes-nous pas entourés d'ondes, d'énergies, de forces naturelles ? Le monde « civilisé » a davantage évolué ces cent dernières années que durant toute la période entre le Moyen-âge et le début du 20 ème siècle.

 

En consultant le Tarot, nous prenons du recul, pour comprendre le sens de ce qui nous arrive. Nous pouvons ainsi trouver nous-mêmes la réponse à nos questions.

 

Quelques questions fréquemment posées...

 

Faut-il avoir un don pour consulter le Tarot ?

 

Tout le monde est doué d'intuition. Le sixième sens, c'est à dire la capacité à pressentir la vérité, nous vient en naissant. En tant qu'enfants, nous savions intuitivement ce qui nous convenait, qui nous aimait sincèrement et qui trichait. Mais dans cette partie-ci du Monde, on n'apprend pas à écouter notre instinct.

 

 

Les peuples qui vivent en accord avec la Nature sont plus observateurs de leur environnement et font confiance à leur ressenti pour survivre.

 

 

Ici, on apprend aux enfants à écouter les adultes, à faire plaisir aux autres, à se conformer aux attentes extérieures. L'instinct est ainsi remplacé par l'éducation.

 

 

 

Il est tout à fait possible de se reconnecter à sa source de savoir. Ce n'est pas un "don", c'est un droit.

 

Le Tarot peut-il m'induire en erreur, m'ôter mon libre arbitre ?

 

Le but d'un tirage du Tarot consiste à développer sa clairvoyance et donc à écouter son instinct, sa petite voix intérieure qui lorsqu'on lui fait confiance ne nous trompe jamais.

 

Le Tarot permet de mieux se connaître, de prendre une direction dans la vie, de gérer notre peur de l'inconnu.

 

Même si on est sous l'emprise d'une forte émotion (désir ou peur), le Tarot ne nous ment pas. Il est comme un ami ou un conseiller qui nous indique la bonne direction.

 

Certaines personnes craignent de devenir dépendantes du Tarot. Tant que le Tarot est utilisé comme outil de réflexion, on peut lui faire confiance. Par contre s'il est utilisé pour asseoir son pouvoir sur les autres, il peut se retourner contre son auteur.

 

 

 

 

Cet atelier d'initiation est-il destiné aux personnes qui veulent devenir des tarologues professionnels?

 

Non. Car pour guider les autres, on doit d'abord aiguiser sa capacité à se guider soi-même à l'aide du tarot et cela prend beaucoup de temps, des années même. Et puis, conseiller les autres, les orienter, répondre à leurs questions implique une grande responsabilité. Une formation à la relation d'aide est indispensable.

 

Existe-t-il d'autres modules après le niveau "Initiation" ?

 

Oui. Chaque module est indépendant. Le deuxième niveau -Ateliers de Tarot pratique- permet aux personnes qui le désirent de progresser, de s'entraîner aux tirages et d'en découvrir de nouveaux.

 

Méditer à l'aide du Tarot, c'est à dire percevoir le sens de ce qui nous arrive, s'orienter dans la bonne direction, se réconforter et s'ouvrir à ce que la vie nous offre... Mais aussi : comment atteindre un objectif ? Résoudre un dilemne ? Comprendre une autre personne ? Guérir une peur ? Changer d'habitudes ?

 

 

Nous pratiquerons divers tirages (dont celui du "référentiel de naissance", basé sur notre date de naissance, des tirages d'Alexandro Jodorowsky etc...) pour :

 

Discerner notre chemin de vie - Prendre conscience de nos blocages - Saisir le défi de notre incarnation - Rire de nos limites - Évoluer à notre rythme - Préparer notre futur - Etre nous-mêmes - Nous ajuster à ce que nous ressentons - Créer notre bonheur...

 

Il y a aussi un module "initiation aux lames mineures", sur demande.

 

Quelle est la particularité de votre enseignement du Tarot ?

 

D'abord, je travaille avec tous les Tarots (dérivés du Marseille.) Je trouve important de se relier à son Monde à soi. Ensuite, je donne confiance. Et enfin, j'apprends aux étudiants à méditer à l'aide du Tarot, c'est à dire à comprendre le sens de ce qui leur arrive, à développer leur libre-arbitre, à trouver une solution à leurs problèmes et à s'ouvrir à ce que la vie leur apporte.